FFDP Fédération freudienne de psychanalyse

Psychanalyse.fr

Site officiel de la Fédération Freudienne de Psychanalyse

Retour

Rebirth (de l'anglais, « renaissance »)

Son fondateur, dans les années 70, est Léonard Orr. La théorie de celui-ci, comme celle d’Otto Rank*, accorde une grande importance au vécu de  naissance. Le principe du Rebirth repose sur l’hyperventilation. Cette respiration spécifique, provoquée au départ par une respiration volontaire, profonde, sans pause entre l’expir et l’inspir, amène une hyper oxygénation. Cette respiration n’a rien d’exceptionnel, d’ailleurs certaines personnes l’utilisent spontanément. Cette technique favorise la régression* par une détente profonde. Lors de la régression, le patient va explorer les peurs*, les souffrances et les traumatismes* qu’il a enregistrés et qui le conditionnent dans l’actuel. Par le lâcher prise, il laisse venir les sensations, les souvenirs engrammés, source de ses conflits. Il peut ainsi revivre, pour s’en libérer, les événements passés sous forme de visions, de sons, de sensations et de ressentis…
Cette thérapie permettrait notamment de revivre le traumatisme natal, voire même fœtal.
Le Rebirth se pratique en individuel ou en groupe, en cabinet ou en piscine. L’élément eau favorise la régression par sa similitude avec les conditions de naissance. En fin de séance, un échange verbal est proposé par le thérapeute au patient, lui permettant de mettre des mots sur ce qu’il a vécu et ainsi de faire le lien avec son histoire et de l’intégrer.